Mariachi Quetzal

Mexique

Biographie

« MARIACHI QUETZAL » est un groupe formé en Suisse par le chanteur guitariste mexicain, Carlos Mancilla qui au cours des années passées en Suisse, rencontre différents musiciens du Mexique, de l’Amérique latine pour formé un groupe à géométrie variable.

« Quetzal » est un nom mexicain qui, dans la langue ancienne des aztèques (nahuatl),  signifie « emplumé » et qui selon les croyances représentait les pouvoirs du ciel (soleil, pluie et vent).

C’est aussi le nom d’un oiseau au plumage très coloré,  aujourd’hui en voie d’extinction,  vivant dans le sud mexicain et en Amérique centrale.

Les Mariachi vont au-delà de la musique, c’est l’essence d’une culture exprimée par un groupe de musicien, portant l’habit  traditionnel, qui est l’essence du Mexique.

« MARIACHI QUETZAL » utilise à cet effet des instruments appartenant à la tradition populaire mexicaine : trompette, harpe, vihuela, quinta de « golpe », guitare, violons, chant et le guitarron une sorte de guitare basse traditionnelle.

Un peu d’histoire

La musique qui régnait au Mexique il y a quelques siècles était composée de flûtes, tambours, en bois, en boue sèche et en escargots. Elle constituait un élément indispensable dans tous les rites sacrés. Par contre, l’arrivée du christianisme et des Espagnols dans beaucoup de régions apportèrent : violons, guitares, harpes, et instruments à vent. Les musiciens locaux n’ont pas seulement appris à jouer avec mais aussi à les fabriquer, et parfois à les concevoir à partir de leur imagination.

Musique et danse étaient des éléments importants dans les productions théâtrales espagnoles, populaires à travers le monde entier pendant l’époque coloniale. Il y avait donc des orchestres qui accompagnaient le théâtre composé de violons, harpes et guitares. De ces groupes proviennent beaucoup de genre de musique au Mexique, entre autres, les mariachi.

Que signifie le mot « Mariachi » ?

Beaucoup de musicologues et folkloriques se posèrent la question. Selon les rumeurs « touristiques et celles qu’il y a sur les pochettes des disques », c’est un dérivé du mot « mariage » héritage de l’époque française où Maximilien fut empereur du Mexique. D’après cette légende, le mariachi fut nommé par les français, lors des fêtes de mariage. Mais cette légende fut totalement démentie, avec la découverte de l’usage de ce mot dans un document qui datait d’avant l’arrivée des français au Mexique.

Maintenant, la plupart des spécialistes pensent que le mot « mariachi » provient de racines indigènes. Selon quelques théories, il dérive du nom du bois avec lequel on fabriquait les planches sur lesquels on dansait pour accompagner le rythme de la musique locale. Ceci dit, la véritable origine, est, et sûrement personne ne le découvrira, bien intéressante : « Mariachi » veut dire un concept musical des plus intéressant du monde.

Formation à géométrie variable. Minimum 5 musiciens
de 5 à 8 musiciens/chanteurs

Vidéos

Rietberg Museum. Zurich, Switzerland. 2010 kJtcg4eMTtQ
Rietberg Museum. Zurich, Switzerland. 2010 kJtcg4eMTtQ
Mariachi Quetzal. Milano, Italy. 2009 Agv6T3D6eh8
Festival Notes D’Equinoxe. Delémont, Suisse 2012 Yc8O-Qc7T88

Extraits musicaux

Photos

<
>
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/O6A2730-890x593.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/O6A2745-593x890.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/O6A2761-593x890.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/O6A2764-593x890.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/O6A2768-593x890.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/O6A2780-890x593.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/O6A2791-890x593.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/O6A2819-890x593.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/entête5-890x308.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/image5.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/IMG_3461-890x664.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/IMG_9770-890x593.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/IMG_9781-890x593.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/IMG_9785-890x593.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/IMG_9786-890x593.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/IMG_9790-890x593.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/IMG_9794-890x593.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/IMG_9799-890x593.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/IMG_9829-890x593.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/IMG_9833-890x593.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/Mariachi-Quetzal-completoTessin-890x667.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/P1040072-871x890.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/Porrentruy-04.08.29-001-2-890x667.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/Quetzal-.02.04.05-059-890x589.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/Quetzal-.02.04.05-072-890x589.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/Quetzal-.02.04.05-085-890x589.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/quetzal_1-2.jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/quetzal_3..jpg
http://www.artways.com/wp-content/uploads/2012/10/Vignette2-890x593.jpg

Press


  • UN PARFUM DE TEQUILA A PORRENTRUY. Quetzal est  un orchestre traditionnel de mariachi emmené par le chanteur  et guitariste Carlos Mancilla.  On dit que la seule chose  plus mexicaine que la tequila est le mariachi, mais un ne va pas sans l’autre… Tirant ses origines de l’ère précolombienne, la musique a évolué avec la colonisation.  Aux flûtes, tambours en bois, en boue sèche et en escargots, se sont substitués les violons, guitares, harpes et instruments à vent avec la colonisation.  La danse fait partie intégrante du mariachi, ou plutôt des mariachi, car chaque région a développé son genre de musique et son propres style de danse.

    Le Quotidien Jurassien.
    Suisse, Porrentruy 2003


  • FIESTA MEXICAINE.  Samedi soir, salle du théâtre Jeanne d’Arc, nous étions très loin du froid, de la neige et de la nuit d’une soirée de janvier.  Par la magie du groupe Quetzal, le public a été transporté dans la chaleur et sur les rivages ensoleillés du Mexique et de l’Amérique latine.  C’est l’Association des parents d’élèves de l’école espagnole dans le cadre du programme O.M.C.B, qui organisait cette soirée.  Une organisation parfaite qui a nécessité un gros travail avec en particulier la décoration de la scène où rien ne manquait pour restituer le cadre d’un paysage de Mexique.  Même les cactus y étaient ainsi que les jeunes filles dans leur amples robes de style andalou aux couleurs chatoyantes.

    Quetzal est un groupe de mariachi en costumes traditionnel avec les grands chapeaux immortalisé par Zapatta ou Panchouilla, les héros de la révolution mexicaine.  Et au bar, rien de tel qu’une sangria ou une tequila pour se mettre dans l’ambiance.

    C’est une véritable fête  qui s’est déroulée.  Le groupe Quetzal est spécialisé dans les différents styles de la musique populaire mexicaine.  Ces musiciens animent les festivités utilisant les instruments à cordes dans la tradition populaire du Mexique (harpe, vihuela, guitare, violon, guitaron, trompette) avec un chanteur mexicain.  Les musiciens ont su communiquer avec le public et transmettre toute la passion, la chaleur et aussi le sens de la fête et une convivialité du peuple latino-américain.

    France, 24 janvier 1998